"Le vrai bonheur ne dépend d'aucun être, d'aucun objet extérieur. Il ne dépend que de nous"       

 

                                                                                                           (Dalaï Lama)

  

L'EFT au service de la douleur

L'EFT est un technique énergétique qui fonctionne très bien pour le traitement de la douleur - y compris des douleurs chroniques -  et  de l’inconfort physique (mal de dos, de genou, migraines, douleurs dentaires, courbatures, contractures musculaires, fibromyalgies…) dont l'origine est une cause émotionnelle.  Cette méthode prend en compte à la fois le trauma émotif et physique et permet de neutraliser efficacement et durablement  l'émotion et le symptôme physiologique disparaît.

Rappelons ce que nous raconte la douleur

 

La douleur est un signal d’alarme indiquant qu’il y a un dysfonctionnement quelque part. Elle ne doit pas être ignorée car elle permet de repérer un problème physiologique et nous rappelle qu’il il y a lieu d’aller consulter un médecin pour éviter peut être une situation plus grave.

 

Elle permet aussi d’attirer notre attention sur une souffrance qui,  elle, n’est pas forcément physique, qu’on en soit conscient ou non et, soit nous acceptons d’écouter le message de notre corps et cette douleur nous permettra peut être de mieux nous connaître, d’apprendre sur nous, soit nous refusons de l’entendre parce qu’il peut y avoir une intention positive cachée… ce qui ne permettra pas malheureusement pas d’aller mieux rapidement, sauf à prendre la décision d’aller consulter un praticien expérimenté en EFT qui  nous aidera à aller vers un mieux être en nous débarrasssant de croyances limitatives et auto-destructrices.

 

Dans le cas d’un traumatisme consécutif par exemple un accident de voiture, nous allons traiter tous les aspects, toutes les composantes physique, émotionnelle et aussi la mémoire cellulaire ou "de protection" qui se créée au niveau des cellules afin de mettre la zone concernée à l’abri (sinon, même si la blessure est guérie, la mémoire de protection se comportera comme si le corps conservait sa lésion). Et tant que le problème n’aura pas été traité totalement et en profondeur, la douleur peut réapparaître et le corps continuera à envoyer des signaux pour qu’on y porte attention.

 

 

Plus vous serez précis dans la description, le ressenti de la souffrance ou de l’inconfort, plus l’EFT sera efficace et l’amélioration commencera à s’installer.

 

Avant de commencer les premières « rondes » en tapotant sur les différents points d’acupression, commencez par demander le « SUD » (Subjective unit of disturbance) ou échelle d’évaluation émotionnelle de 0 (pas de douleur)

à 10 (très forte douleur).  Tout en tapotant sur le point karaté (tranchant de la main) avec les doigts de la main opposée, posez-vous les questions suivantes :

 

  • Ressentez d’abord où se situe exactement votre douleur Où est-elle localisée  ? A quel endroit  précis ? S’étend-elle de manière plus diffuse sur une zone ? Est-elle plutôt en surface ou à l’intérieur ?  Quelle est sa forme ? Quelle est sa taille ? Quelle est sa couleur ?  A quoi ressemble-t-elle ou fait-elle penser  ?

 

Dans la phrase de rappel il suffira de dire « Même si j’ai cette douleur là ….. en ressentant où se situe la douleur, sa forme... depuis des années je m’accepte…. »

  • Décrivez ce que vous ressentez physiquement et l'émotion qu'elle génère   : Est-ce que ça cogne, ça pique, ça brûle,  ça chauffe, ça serre, ça lance, etc. ? Aidez-vous d’images si vous ne trouvez pas de mot précis : « çà fait comme un couteau qu’on plante et qu’on arrache » ou « çà fait comme une boule dans ma gorge » ou « çà fait comme une brûlure au fond de ma poitrine » etc

 

Dites ce que vous voyez (image), ce que vous entendez (sons). Faites appel à vos sens.  Tapotez sur chacun de ces aspects que vous constatez et pensez à mesurer l’intensité la douleur (ou la gêne) avant et après chaque ronde pour vérifier l’efficacité du travail.

 

  • Continuez à explorer votre douleur   : Fermez les yeux  et poursuivez l'exploration de la zone douloureuse : La douleur s'est-elle déplacée ? Sa forme est-elle identique ? Est-elle plus petite ? A quoi ressemble-t-elle à présent ?    Est-ce solide ? liquide ? vaporeuse? Quelle est sa texture ? douce, rugueuse, piquante, etc. ? Quelle est sa température ? froide, chaude, tiède ?  Qu’aimeriez vous ressentir à la place ?

 

Même si ce qui vous vient vous paraît  sans intérêt, reprenez vos réponses et accueillez-les sans jugement, tapotez-les comme ça se présente en reformulant avec vos mots. Vérifiez l'intensité de la douleur et continuez les tapotements même si le SUD est à 2.

 

  • Ne négligez pas les sensations résiduelles :  La douleur est partie ou semble partie mais des résidus de sensations subsistent : ne vous arrêtez pas en disant « c'est presque parti, je ne sens plus rien ou presque ! » Que ressentez-vous à présent ?  Un  léger tremblement quelque part ? Une sensation diffuse à tel endroit ? Des frissons ? Où ? etc Continuez à tapoter jusqu’à disparition complète de toutes ces sensations.

 

      Continuez à taporter en suivant les indications ci-dessus sur chaque nouvelle zone douloureuse, jusqu’à obtenir un soulagement complet.

 

 

A noter : dans certains cas, et notamment pour les douleurs chroniques, il est indispensable d’aller explorer plus profondément les souvenirs et les émotions qui y sont rattachés

 

 

Vous souhaiteriez essayer pour être soulagé  d'une douleur chronique por laquelle vous avez tout essayé.

Contactez-moi.  L'utilisation de l'EFT est simple ; une fois la technique acquise, vous pourrez répétez chez vous en toute autonomie.