Rechercher

Sophrologie, Fleurs de Bach et cancer

La Sophrologie fait partie des soins de support proposés aux malades dans leur parcours de soins depuis l'annonce du diagnostic jusqu'à la fin du traitement. Très présente aujourd'hui en milieu hospitalier, elle accompagne le patient et l'aide à accepter la maladie -l'acceptation étant une étape essentielle dans le processus de guérison-, à la vivre non comme une fatalité mais comme quelque chose que l'on peut combattre, grâce aux traitements et grâce à la stimulation de tous les mécanisme de défense du corps.

La pratique régulière de la sophrologie apaise, réduit le stress et l'anxiété, permet de prendre du recul et de modifier la perception des traitements en mobilisant ses ressources pour mieux vivre la maladie et les effets secondaires de la chimio ou de la radiothérapie (fatigue, douleurs, acouphènes, perte d'appétit...). Elle remet le corps en mouvement, rend plus active la personne touchée par la maladie. Un accompagnement individuel régulier, permet de renforcer les attitudes positives au quotidien, de se reconnecter au corps, aux sensations, de renforcer ses valeurs personnelles et ses ressources comme la confiance, la motivation pour continuer à se battre, à faire des projets, à porter un regard positif sur la vie, sur les instants positifs du quotidien.

La sophrologie permet également l'entraînement de la conscience pour anticiper, visualiser un futur positif dans lequel la guérison est possible. Ceci est d'autant plus intéressant que le cerveau ne fait aucune différence entre ce qui est vrai et ce qui est imaginaire.


Quant aux Fleurs de Bach, elles commencent à faire leur apparition à l'Hôpital, en oncologie notamment. Le "Rescue" (le remède d'urgence élaboré par le Dr Bach peu avant sa mort), composée de 5 "fleurs" (Star of Bethléhem pour réconforter, apaiser, Clematis pour se reconnecter à la vie, Rock rose pour apaiser la terreur, Impatiens pour calmer la tension intérieure et prendre le temps de vivre chaque étape, Cherry Plum pour garder le contrôle) est désormais présent et visible dans un très grand nombre de pharmacies. Son utilisation est précieuse à l'annonce du diagnostic que le malade vit comme un véritable cataclysme, totalement en état de choc. Au bout que quelques jours, il est judicieux de

passer à des élixirs correspondant aux émotions ressenties par le malade par exemple Olive, la fleur de l'Olivier qui combat la fatigue, recharge les batteries, Holly (houx) pour dépasser la colère, White Chestnut (marronnier blanc) qui calme et apaise le mental, les pensées négatives, Mimulus qui chasse la peur et laisse place à la confiance, à la foi, Pine (pin sylvestre) qui déculpabilise, Crab apple (pommier sauvage) qui permet de mieux vivre la transformation du corps vécue parfois avec honte, de la tristesse (perte de cheveux, amaigrissement, altération du goût...), Rock water (eau de roche) pour le lâcher prise, Sweet Chesnut (Châtaigner) pour transformer l'abattement, le désespoir en une lueur d'espoir voire une renaissance, Wild Oat (folle avoine) pour trouver la voie et le sens de la guérison, tenter de comprendre le message de la maladie...

"La guérison finale et totale vient de l'intérieur, de l'Ame elle-même qui, par sa bienveillance, répand l'harmonie dans la personnalité quand il lui est permis de le faire" disait le Docteur Edward Bach (La Guérison par les Fleurs) mais "Il n'y a pas de vraie guérison s'il n'y a pas de changement de perspective, paix de l'esprit et félicité intérieure"... C'est aussi ce que dit Guy Corneau, Psychanalyste jungien dans son livre "Revivre" : "Nous cherchons à l'extérieur le coup de baguette magique. Or, il vient de l'intérieur. La maladie sert justement à éveiller le magicien de la vie dont les ressources dorment, négligées... Le mécanisme consistant à chercher de l'aide à l'extérieur est si fort que l'on oublie avec la plus grande facilité du monde que les sensations d'amour, de paix et de liberté intérieure constituent les agents de guérison les plus puissants..". Si la médecine soigne, les émotions et sentiments positifs comme l'amour, la joie, la paix intérieure, la gratitude, participent naturellement à la guérison.

Marie Ortigosa

Sophrologue, Hypnothérapeute et Florithérapeute à Sucy-en-Brie

En savoir +: https://www.equilibres-conseils.com/



2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout